Le programme universitaire rND pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame dévoilé

Dernière mise à jour : 17 oct. 2021

A l'occasion du 10ème Forum Bois construction qui s'est déroulé au Grand Palais éphémère à Paris (Champs de Mars) en juillet dernier, Franck Besançon, président de la commission de Coopération scientifique, technique et universitaire de Restaurons Notre-Dame (rND), maître de conférence et directeur de la chaire partenariale Architecture et construction bois : du patrimoine au numérique a présenté l'intégralité du programme universitaire porté par rND et ses résultats ...


Voir la vidéo de l'intervention de Franck Besançon au Forum Bois Construction 2021

Ce programme financé par Restaurons Notre-Dame (rND), s'est déroulé en trois phases de septembre 2020 à aujourd'hui
  • Phase 1 : Etudes des possibles (en s'appuyant sur le Master 2 Génie Civil) : Sept. à Déc. 2020,

  • Phase 2 : Projets de fin d'études d'ingénieurs sur des sujets précis (Assemblages notamment),

  • Phase 3 : Synthèse des études universitaires et étude du comportement hygro-mécanique de la charpente pour différents scénarios climatiques et en fonction des caractéristiques des assemblages envisagés.

Ce programme dirigé par Franck Besançon et Gilles Duchanois, Professeur- chercheur à l’École Nationale Supérieure d’architecture (ENSA) de Nancy, a mobilisé 80 jeunes professionnels en master II, architectes et ingénieurs, leurs professeurs et de nombreux spécialistes réunis au sein du Comité d'experts de rND. Les institutions impliquées sont les suivantes :

  • L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy (ENSAN),

  • L’École Nationale Supérieure des Technologies et des Industries du Bois d’Épinal (ENSTIB),

  • L’École Supérieure du Bois à Nantes (ESB),

  • L’École Supérieure de Sarrebruck, Allemagne (HTW SAAR),

  • L’École Nationale de Météorologie à Toulouse (ENM),

  • Le Centre de recherche en architecture et ingénierie de Nancy (MAP CRAI),

  • Le Laboratoire d’histoire de l’architecture contemporaine de Nancy (LHAC).

Une première partie de ce programme (phase 1) a été remise officiellement au Général Georgelin, président de l 'Etablissement Public en charge de la restauration et conservation de Notre-Dame de Paris, au printemps 2021. L'intégralité de ces études sera remise au Président de la République à l'occasion du prochain Salon International du Patrimoine Culturel qui se déroulera fin octobre au Carrousel du Louvre.Restaurons Notre-Dame (rND) s'y était engagée à sa fondation. Ce travail de coopération universitaire a permis d'atteindre plusieurs objectifs :

  • Par une démarche pédagogique visant à la formation professionnelle de haut niveau et intégrant des recherches multidisciplinaires, cette coopération universitaire apporte des outils conceptuels qui peuvent être utiles à la restauration des charpentes de Notre-Dame de Paris,

  • Utiliser des outils informatiques de pointe, des méthodes opérationnelles efficientes et profiter des dernières connaissances issues de la recherche,

  • Se confronter la résolution de problématiques réelles en portant une réflexion sur le patrimoine,

  • Etablir des comparaisons entre charpente traditionnelle et charpente moderne sur les plans technologique et opérationnel,

  • Développer un dialogue interprofessionnel et multidisciplinaire,

  • Réaffirmer notre volonté de coopération avec le maitrise d'oeuvre et la maîtrise d'ouvrage chargées de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Fin 2021 : Restaurons Notre-Dame (rND) et ses partenaires universitaires poursuivront leur collaboration sur le comportement hygro-mécanique de la future charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Restaurons Notre-Dame (rND) poursuit actuellement avec l'équipe universitaire de Franck Besançon et Gilles Duchanois le dernier volet de cette collaboration : le comportement hygro-mécanique de la charpente selon différents scénarios climatiques et en fonction des caractéristiques des assemblages envisagés. Cette ultime étape, extrêmement importante notamment pour le comportement des assemblages de la charpente de la future flèche, reposera sur le développement d'un outil digital paramétrique qui permettra de simuler le comportement des différentes charpentes modélisées de la phase du retrait des bois à son emploi dans le temps.

Il permettra aussi de valider le choix des qualités des bois, des caractéristiques minimales des assemblages, des appuis, les types de charges employées et enfin l’impact des différents scénarios climatiques possibles (variation des retraits et des vents) ...


Plus d'information sur le programme universitaire de Restaurons Notre-Dame (lire et télécharger)



752 vues