top of page

Voyage immersif au coeur du chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Une délégation de la Commission de coopération scientifique et universitaire de l'association Restaurons Notre-Dame (rND) s'est rendue sur le chantier de restauration de la Cathédrale Notre-Dame de Paris à l'invitation de l'Etablissement Public chargé de sa conservation et de sa restauration.


Depuis le retrait de l’échafaudage déterioré de Notre-Dame de Paris en novembre 2020 et avec la fin des travaux de sécurisation en septembre 2021, la cathédrale incendiée en avril 2019 est maintenant totalement sauvée. Cette visite démontre que l’essentiel du chantier, la rénovation et la reconstruction de la charpente et la toiture restent à faire en un temps très court (avril 2024) , une performance unique au monde qui repose sur une organisation remarquable.


La phase "reconstruction-restauration" va pouvoir débuter

Cette série de 60 photos exceptionnelles montre que les échafaudages de la reconstruction y ont remplacé ceux de la destruction. À l’intérieur, des demi-cintres en bois lamellés-collés ont été posés sous les voûtes des six travées les plus fragilisées. La bâche a mis la cathédrale totalement hors d’eau en servant de parapluie et des structures provisoires installées sur le parvis de la cathédrale servent à entreposer les vestiges (pour l'essentiel : des pierre issues des voutes du transept détruites lors de l'incendie).

Grâce à ce travail titanesque orchestré par la Maîtrise d'oeuvre et l'équipe des Architectes en Chef des Monuments Historiques (ACMH) dirigée par Philippe Villeneuve, la phase de reconstruction-restauration va pouvoir s'engager. Les appels à candidatures pour les lots charpente (transept et flèche, pour l'instant), toiture et échafaudage ont été lancés en cette fin d'année 2021.


Le CNRS coordonne le chantier "scientifique"

Pour accompagner cet élan et organiser la vaste activité de recherche qui s’annonçait, le ministère de la Culture s’est rapproché du Centre national de la Recherche Scientifique (CNRS) pour coordonner un chantier scientifique qui soit l’occasion de nouvelles découvertes en parallèle du chantier de restauration.


Ce vaste chantier scientifique implique une cinquantaine d'équipes de recherche et laboratoires répartis dans toute la France et regroupe au total 175 chercheurs. Il apporte des informations utiles au chantier de restauration et renouvèle les connaissances sur l’édifice, son histoire, son environnement, et, plus largement, sur les cathédrales et sur le patrimoine.


Les résultats de ces travaux viendront enrichir un système d’information « monumental » innovant, véritable double numérique de la cathédrale qui permettra de rassembler et de partager toute la connaissance produite sur le monument (Source Minsitère de la Culture).


Composition de la délégation de Restaurons Notre-Dame :

Pascal Jacob, Président de Restaurons Notre-Dame (rND), Philippe Roux, Vice-Président de rND et Président de l'Ecole Nationale Supérieure des Technologies et des Industries du Bois d'Epinal (ENSTIB), Franck Besançon, , Président de la Commission de Coopération scientifique de rND, Directeur de la chaire partenariale d’enseignement et de recherche «architecture et construction bois : du patrimoine au numérique », Architecte DPLG, Enseignant-chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure d’architecture (ENSA) et au MAP-CRAI Centre de Recherche en Architecture et Ingénierie de Nancy et Gilles Duchanois, Professeur-chercheur à ENSA de Nancy, membre de la Commission scientifique de rND, pilote du programme scientifique et universitaire de rND. La délégation était accompagnée par Jonathan Truillet, Conservateur en Chef du patrimoine et Directeur adjoint des opérations à Etablissement public en charge de la conservation et de la restauration de la Cathédrale Notre-Dame de Paris



Photos : Restaurons Notre-Dame (rND) - Juin 2021.




1 386 vues

3 comentários


hugues dupuy
hugues dupuy
05 de abr. de 2022

Ca fait chaud au coeur, cet enthousiasme au service d'une telle compétence ; aprés quelques mois d'incertitudes, on sent que le grand vaisseau des différents intervenants a pris la bonne direction et s'appuie sur un vent trés porteur. Félicitations à tous et toutes

Curtir

Quel bonheur de voir les soins donnés à Notre-Dame. Merci à tous ces hommes et pour ce beau reportage photo qui nous fait voir l'intérieur du bâtiment.

Un regret : à la croisée des transepts, au niveau du sol, un trou profond se voit. Quel en est le but ? Une réfection de maçonnerie sans doute ? Quel dommage qu'une absolument vitale mini-campagne de fouilles n'ait pas été programmée, car c'est LE moment de faire parler ce bâtiement sur ses origines. N'oublions pas que c'est à l'occasion du creusement du tombeau des évêques au XVIIe, dans le choeur, que les piliers des Nautes ont été exhumés.

Curtir

Jean-Louis POIRIER
Jean-Louis POIRIER
23 de dez. de 2021

Quel travail extraordinaire ! Bravo à toutes les équipes qui se relaient pour rendre à N-D toute sa splendeur.

Curtir
bottom of page