La flèche de Notre-Dame de Paris vue par Eugène Viollet-le-Duc

A l'occasion d'un article didactique et instructif rédigé par Eugène Viollet-le-Duc paru en 1860 dans la Gazette des Beaux-Arts, l'Architecte en charge de la restauration de Notre-Dame de Paris nous informe sur l’ancienne flèche du XIIIe siècle et nous décrit sa nouvelle flèche, en chêne de Champagne, haute de 44,50 m du faitage au-dessous du coq, pour un poids total (chêne + plomb) de 750 tonnes. On y apprend que le gros œuvre de sa charpente fut achevé en moins de 7 mois et que «La flèche de Notre-Dame aura donc été montée et recouverte de plomb dans l'espace de dix-huit mois. »



Extrait concernant l'ancienne flèche médiévale de Notre-Dame de Paris :

" Il semble que.l'on peut conclure de tout ceci :

  • qu'il y avait une flèche en charpente recouverte de plomb sur la croisée de la cathédrale ;

  • que cette charpente datait du commencement du XIIIe siècle, comme toute l'œuvre supérieure.

En déposant la souche de l'ancienne flèche, pendant l'automne de 1858, on eut l'occasion de retrouver une disposition primitive fort belle et originale ; c'est celle des quatre grandes contre-fiches décorées qui remplissaient les noues à l'intersection des combles de la croisée.

Ces quatre contre-fiches donnaient beaucoup de solidité à la charpente, et servaient de transition entre les parties pleines de la base des combles et la base de la flèche elle-même.


On observera qu'habituellement les flèches de charpente s'élevant sur la croisée des cathédrales, comme celle d'Amiens par exemple, paraissent grêles au-dessus de la jonction des combles ; que leur assiette n'est point indiquée ; qu'elles semblent un fuseau planté, sur 'le transept.

À Notre-Dame de Paris, ce défaut fut habilement évité. Depuis longtemps, toute la partie décorative des quatre grandes contrefiches avait été supprimée ou cachée en partie sous une chape de plomb assez disgracieuse d'aspect, chape que l'on voit indiquée dans les vues, gravées ou photographiées, faites avant la fin de 1858. C'est sous ce revêtement de plomb que plusieurs fragments de l'ancienne disposition ornée furent retrouvés ... "


Téléchargez l'intégralité de l'article de Viollet-le-Duc reconditionné par Alain Hays, Président de la Commission Culture, Patrimoine historique mondial, Art de la Pierre et du Bois" de l'association Restaurons Notre-Dame.

RETROUVONS  LES  CHEFS -D'ŒUVRE  DE  BOIS  DE  NOTRE-DAME  DE  PARIS

Association française pour la restauration de la charpente bois de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Reconnue d'intérêt général à caractère culturel

  • LinkedIn
  • Charpente Bois Notre-Dame
  • Facebook - White Circle
  • Blogger - White Circle
flag-us.png

© 2019  |  Restaurons Notre Dame  |  Association Loi 1901  |  Contact  | Téléchargez la  plaquette de l'association  |