Restaurons Notre-Dame en visite en forêt de Ferrières qui a fourni 58 chênes pour Notre-Dame

Philippe HELLEISEN, Directeur général de l'Agence des Espaces Verts (AEV) de la Région Ile de France, Juliette Faivre, Directrice de l'aménagement & gestion de l’AEV et Loïc Eon, technicien forestier ont reçu au coeur de la forêt de Ferrières ce 2 février 2022, Pascal JACOB, Président de Restaurons Notre-Dame accompagné de Geneviève REY, Ingénieure Générale des Eaux et Forêt, Présidente de la Commission Ressource forestière de rND et olivier PAGEZY, président du Comité Partenariats & Mécénats de rND



Ferrières : la plus grande forêt de la région Ile-de-France située à 24km de Paris

Jadis propriété de communautés religieuses puis de la célèbre famille de Rothschild jusqu’en 1973, la Forêt régionale de Ferrières forme, avec la forêt domaniale d’Armainvilliers attenante, le plus vaste espace boisé de l’est parisien. Ses 3 157 hectares d’espaces boisés sont situés à 24 km de la capitale, sur le rebord nord-ouest du plateau de la Brie, en Seine-et-Marne, au sud de la Ville Nouvelle de Marne-la-Vallée.

Le nom « Ferrières » rappelle les nombreuses forges de fer qui y existaient au Moyen-Âge. S’étendant autour d’un château et d’un immense parc à l’anglaise, réputé pour être l’un des plus beaux de France, la Forêt régionale de Ferrières a conservé son charme avec ses vastes allées, ses clairières, sa superbe flore et ses ambiances variées. Elle possède également une grande richesse faunistique, avec la présence du chevreuil, du cerf Sika (introduit par la famille de Rothschild), du sanglier, du lapin et du renard, sans oublier les nombreuses espèces d’oiseaux et d’insectes.


De gauche à droite : Pascal Jacob, Président de Restaurons Notre-Dame (rND), Philippe Helleizen, Directeur général de l'Agence des Espaces Verts (AEV) de la Région Ile de France, Olivier Pagezy, Président du Comité Partenariats & Mécénats de rND (et Président de l'Association Hermione-La Fayette), Loïc Eon, technicien forestier à l'AEV et Geneviève Rey, Ingénieure Générale des Eaux et Forêt, Présidente de la Commission Ressource forestière de rND. (Photo rND)


58 chênes pour la charpente de la croisée des transepts et la flèche de Notre-Dame de Paris

Le sentier de Grande Randonnée, qui traverse le massif de part en part, offre aux marcheurs des séquences idylliques, à l’instar des abords de la mare du Cormier, ou des instants bucoliques, comme le ramassage des châtaignes ! Des arbres pareils, Loïc Eon en a vu « quelques uns » dans sa carrière de forestier mais pas tant. Ce technicien responsable de la forêt de Ferrières, est particulièrement fier de leur nouveau destin. Dans les 3.000 hectares du domaine régional, Loïc Eon et deux collègues ont repéré à l’œil 58 chênes répondant au cahier des charges du chantier de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. « Il fallait des arbres particulièrement rectilignes, avec une grande hauteur utilisable (sous les premières branches) et un diamètre bien spécifique » (Source : France Bleue)


Un partenariat en réflexion entre Restaurons Notre-Dame et l’Agence des Espaces Verts d’Île-de-France

Pascal JACOB a présenté les travaux de l’association Restaurons Notre-Dame et, plus particulièrement, les études scientifiques objet d’un vaste programme universitaire associant une dizaine des grandes écoles françaises et européennes et réunissant une centaine d’étudiants, d’enseignants et d’experts de la filière forêts-Bois. Geneviève REY a présenté l’ambitieux programme de développement des « Futaies Notre-Dame » porté par l’association Restaurons Notre-Dame, vaste réseau national et international lancé en 2021 en forêt des Bertranges (Nièvre).


Les Futaies Notre-Dame se proposent de donner à voir et à comprendre les chênaies dont pourraient être issus les bois de charpente de Notre-Dame. Certains peuplements en fourniront peut-être pour approvisionner le chantier de reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris, mais pas obligatoirement. Les Futaies Notre-Dame ont pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance des bois utilisés pour les cathédrales (à travers des travaux documentaires et de recherche). Elles vont aussi illustrer comment ces chênaies s’inscrivent dans la longue histoire des relations entre l’homme et la forêt : l’histoire des techniques de construction et de gestion forestière, celle de l’économie, celle des représentations de la forêt dans l’imaginaire collectif… Au travers du réseau des Futaies Notre-Dame, Restaurons Notre-Dame souhaite écrire une nouvelle page de l’histoire de ces chênaies, en liaison avec le territoire dans lequel elles s’enracinent : sentier de découverte (matériel ou virtuel), projets artistiques, projets de recherche, développement d’usages innovants du bois …


C’est sur ces bases que l’Agence des Espaces Verts de la région Île-de-France et l’Association Restaurons Notre-Dame ont d’ores et déjà engagé une réflexion avec pour objectif est d’initier un partenariat dans les prochains mois.


Certains chênes de la forêt de Ferrières atteignent une hauteur impressionnante de 40m.

(Photo rND)


424 vues